Accueil

Espace membre

Authentification

Valeur diagnostique des marqueurs tumoraux CEA, CA 15-3, CA 19-9 et CA 125 dans le cancer du poumon

Valeur diagnostique des marqueurs tumoraux CEA, CA 15-3, CA 19-9 et CA 125 dans le cancer du poumon

Une étude indienne récente (*) montre que la détermination simultanée de plusieurs marqueurs dans le cancer du poumon est d'un plus grand intérêt diagnostique par rapport au résultat obtenu par l'un ou l'autre de ces marqueurs, pris individuellement.

Les auteurs de cette étude ont évalué la valeur diagnostique de seulement (**)  quatre marqueurs: CEA, CA 15-3, CA 19-9 et CA 125 dans le sérum et dans les liquides de lavage broncho-alvéolaire chez 90 patients présentant des atteintes broncho-pulmonaires bénignes ou malignes. Ces marqueurs ont été dosés par des techniques immunoenzymatiques.

La sensibilité, la spécificité et la valeur prédictive de chacun de ces marqueurs ont été évaluées à l'aide de courbes ROC ( Receivers operating characteristic), dans le sérum et dans les liquides de lavage broncho-alvéolaire.

L'examen de ces courbes montre que, pris individuellement, le CEA, le CA 19-9 et le CA 125 présentent la meilleure exactitude diagnostique en ce qui concerne les liquides de lavage broncho-alvéolaire, le CEA étant néanmoins le marqueur le plus approprié pour le liquide de lavage broncho-alvéolaire, alors que dans le sérum, c'est le CA 15-3 qui présente le plus d'intérêt.

Pour les auteurs de cette étude, le CEA, le CA 19-9 et le CA 125 dosés dans les liquides de lavage broncho-alvéolaire sont des marqueurs plus utiles en pratique clinique par rapport au dosage de ces mêmes marqueurs dans le sérum, bien que,  dans certaines situations, les dosages sanguins peuvent s'avérer également avantageux.

Ainsi, concluent les auteurs, bien qu'il n'y ait pas de marqueur spécifique du cancer pulmonaire, la combinaison de plusieurs marqueurs  permet un meilleur suivi tout en éliminant les faux positifs et les faux négatifs. 

(*)Indranath Ghosh, Debojyoti Bhattacharjee, Anjan Kumar Das, Goutam Chakrabarti, Anindya Dasgupta, Subir Kumar Dey. Diagnostic Role of Tumor Markers CEA, CA  15-3, CA 19-9 et CA 125  in Lung Cancer. Ind J Clin Biochem 2013;28 (1):24-29.

(**) NDLR: Pour des raisons qui ne sont pas mentionnées dans l'article, les auteurs n'ont pas étudié ni le CYFRA 21-1 (le marqueur le plus sensible des cancers broncho-pulmonaires) ni le NSE (dont le grand intérêt est le suivi des cancers du poumon à petites cellules).

Valeur diagnostique des marqueurs tumoraux CEA, CA 15-3, CA 19-9 et CA 125 dans le cancer du poumon

Une étude indienne récente (*) montre que la détermination simultanée de plusieurs marqueurs dans le cancer du poumon est d'un plus grand intérêt diagnostique par rapport au résultat obtenu par l'un ou l'autre de ces marqueurs, pris individuellement.

Les auteurs de cette étude ont évalué la valeur diagnostique de seulement (**)  quatre marqueurs: CEA, CA 15-3, CA 19-9 et CA 125 dans le sérum et dans les liquides de lavage broncho-alvéolaire chez 90 patients présentant des atteintes broncho-pulmonaires bénignes ou malignes. Ces marqueurs ont été dosés par des techniques immunoenzymatiques.

La sensibilité, la spécificité et la valeur prédictive de chacun de ces marqueurs ont été évaluées à l'aide de courbes ROC ( Receivers operating characteristic), dans le sérum et dans les liquides de lavage broncho-alvéolaire.

L'examen de ces courbes montre que, pris individuellement, le CEA, le CA 19-9 et le CA 125 présentent la meilleure exactitude diagnostique en ce qui concerne les liquides de lavage broncho-alvéolaire, le CEA étant néanmoins le marqueur le plus approprié pour le liquide de lavage broncho-alvéolaire, alors que dans le sérum, c'est le CA 15-3 qui présente le plus d'intérêt.

Pour les auteurs de cette étude, le CEA, le CA 19-9 et le CA 125 dosés dans les liquides de lavage broncho-alvéolaire sont des marqueurs plus utiles en pratique clinique par rapport au dosage de ces mêmes marqueurs dans le sérum, bien que,  dans certaines situations, les dosages sanguins peuvent s'avérer également avantageux.

Ainsi, concluent les auteurs, bien qu'il n'y ait pas de marqueur spécifique du cancer pulmonaire, la combinaison de plusieurs marqueurs  permet un meilleur suivi tout en éliminant les faux positifs et les faux négatifs. 

(*)Indranath Ghosh, Debojyoti Bhattacharjee, Anjan Kumar Das, Goutam Chakrabarti, Anindya Dasgupta, Subir Kumar Dey. Diagnostic Role of Tumor Markers CEA, CA  15-3, CA 19-9 et CA 125  in Lung Cancer. Ind J Clin Biochem 2013;28 (1):24-29.

(**) NDLR: Pour des raisons qui ne sont pas mentionnées dans l'article, les auteurs n'ont pas étudié ni le CYFRA 21-1 (le marqueur le plus sensible des cancers broncho-pulmonaires) ni le NSE (dont le grand intérêt est le suivi des cancers du poumon à petites cellules).

Footer

Nos coordonnées

Springer Verlag France SARL
Siège social est : 22, rue de Palestro 75002 Paris (France)
Tél : +33 (0)1 53 00 98 60

Footer

Nos coordonnées

Springer Verlag France SARL
Siège social est : 22, rue de Palestro 75002 Paris (France)
Tél : +33 (0)1 53 00 98 60