Accueil

Espace membre

Authentification

Cancer du sein métastatique HER2-positif non encore traité : nouveau traitement

Une étude récente de phase III1,2, l'étude CLEOPATRA (CLinical Evaluation Of Pertuzumab And Trastuzumab), а montré que le traitement associant un nouvel anticorps monoclonal, le pertuzumab au trastuzumab (Herceptin) et à une chimiothérapie par docétaxel, а significativement prolongé la survie globale de personnes souffrant de cancer du sein métastatique HER2-positif non traité antérieurement, par comparaison à l'association Herceptin, chimiothérapie et placebo.

Un nouveau traitement dans le cancer du sein métastatique HER2-positif non encore traité

Une étude récente de phase III1,2, l'étude CLEOPATRA (CLinical Evaluation Of Pertuzumab And Trastuzumab), а montré que le traitement associant un nouvel anticorps monoclonal, le pertuzumab au trastuzumab (Herceptin) et à une chimiothérapie par docétaxel, а significativement prolongé la survie globale de personnes souffrant de cancer du sein métastatique HER2-positif non traité antérieurement, par comparaison à l'association Herceptin, chimiothérapie et placebo. De même, le risque de décès а été réduit de 34%  par rapport aux femmes traitées uniquement par Herceptin et chimiothérapie.

En juin 2012, la FDA aux Etats-Unis, se fondant sur les résultats de l'étude CLEOPATRA, а approuvé l'utilisation de ce nouvel anticorps monoclonal en association avec Herceptin et chimiothérapie par docetaxel.
L'Agence Européenne du Médicament a été également saisie d'une demande d'autorisation de mise sur le marché du pertuzumab à l'intention des femmes souffrant de cancer du sein métastatique HER2-positif non encore traité.

Le pertuzumab est un médicament personnalisé qui cible le récepteur HER2. Il est conçu pour empêcher la dimérisation du récepteur HER2 avec d'autres récepteurs EGFR (HER1, HER3 et HER4) à la surface des cellules, processus censé favoriser la croissance et la survie des cellules cancéreuses.
Le pertuzumab et l'Herceptin sont présumés agir de façon complémentaire, les deux médicaments ciblant des régions différentes sur le récepteur HER2. L'association pertuzumab, herceptin et chimiothérapie par docétaxel est également présumée entraîner un blocage plus complet de la voie de signalisation HER.

Références

  1. Swain S., et al. Confirmatory overall survival analysis of CLEOPATRA: A randomized double-blind, placebo-controlled Phase III study with pertuzumab, trastuzumab, and docetaxel in patients with HER2-positive first-line metastatic breast cancer. Poster presentation at the 2012 CTRC-AACR San Antonio Breast Cancer Symposium. Abstract # P5-18-26
  2. Baselga J., Cortes J., Sung-Bae K., et al. Pertuzumab plus trastuzumab plus docetaxel for metastatic breast cancer. N Engl J Med 2012; 366 :109-19

Date de la publication : 13 Février 2013

Footer

Nos coordonnées

Springer Verlag France SARL
Siège social est : 22, rue de Palestro 75002 Paris (France)
Tél : +33 (0)1 53 00 98 60

Footer

Nos coordonnées

Springer Verlag France SARL
Siège social est : 22, rue de Palestro 75002 Paris (France)
Tél : +33 (0)1 53 00 98 60